Johnny Stalker (Hero)

Description:

Hero

Grade: Détective I grade 2
Entré dans les COPS: Académie de police
Origine ethnique: Américain
Sociale: Fils à papa
études: Lycée
Taille: 5’9"
Poids: ?
Cheveux: ?
Yeux: bruns

Caractéristiques

CARRURE 3
CHARME 4
COORDINATION 3
ÉDUCATION 2
PERCEPTION 3
RÉFLEXES 3 init min: 0
SANG-FROID 3

PV: ?, Points d’adrénaline: ?

Compétences

???

Langues: Anglais, espagnol, ? et ?

Revenus

mensuels: 1500$, 580$ après dépenses, économies ~1300$

Stages suivis

Stage de tir niveau 1
Stage pot de fleur niveau 1

Armement

Compact uni 031
Taser gun

Relations

Famille Stalker – Niveau 2
Monica Harts / admin LAPD – Niveau 2
Dr. Caroline Nguyen / Docteur – Niveau 2
Nick Nelson / MSD – Niveau 2
Carla Santos / Journaliste – Niveau 1

Bio:

Johnny eu la chance de naitre dans une famille au revenu raisonnable et aux parents de bon coeur. Bien peu avais cette chance de nos jour et il le savait. Sa jeunesse était un bel exemple du vieux rêve américain, car il grandit dans l’amour de ces parents et dans un luxe relatif.

Lorsqu’il commença l’école élémentaire, il se vit offrir par sa tante Mireille une bande dessiné mettant en vedette Batman. Elle lui avait donné ce livre dans le but de l’aider à apprendre à lire, mais jamais elle ne pensa que cela allais donner un autre angle à sa vie. Johnny tomba en adoration devant personnage riche et qui pourtant n’avais que seul ambition d’aider la population contre les criminels. Sa jeunesse fut donc remplie de bandes-dessiné, tous mettant en vedette un super héros.

Lorsque que Johnny arriva au “high school”, il commença à avoir plus de difficulté à comprendre ce qu’on lui enseignait. En fait, cela ne l’intéressait pas vraiment. On lui demandait de lire des vieux romans sans intérêt, de calculer “qui en a la plus” et d’apprendre par cœur les parties de l’oreille humaine. C’est alors qu’il cessa de se concentrer sur les études et plus sur les étudiantes. Heureusement, il avait de bon amis, comme Nick Nelson, qui l’aidait à passer ses cours, et ce, parfois en trichant.

Pour Johnny, cela le menais nul part. Lui, il ne rêvait que d’être un héros comme dans ses BD. Bien sûr, il s’était rendu compte que ce rêve était déconnecté de la réalité, mais un jour, en regardant une série policière à la télévision, il se rendit compte que les héros de nos jours étaient ces gens qui s’efforçaient de faire régner la justice et l’ordre.

Tout devint alors clair dans la tête du jeune homme. Il s’arrangerait pour terminer sa 12e année et ensuite il allait entrer à l’académie de police! Ses parents était retissent à laisser leur fils risquer sa vie tous les jours pour un salaire médiocre, mais voyant ses piètres résultats scolaire, ils décidèrent qu’il valait mieux l’encourager.

L’académie n’était pas de tout repos, et Johnny eu du mal à s’adapter, car il n’avait pas l’habitude de travailler. Cependant, il avait un but en tête et cela l’amena à graduer de l’académie avec une mention spéciale le référant directement à l’unité COPS. Johnny était très fier de ce joindre à cet unité car elle le mettrait en plein coeur de l’action et il revenait à lui de capturer les criminel et de sauver les gens en détresse!

Au début, on ne lui donnait que des tâche simple dans des affaire sans grand intérêt, mais toujours Johnny accomplissait sont travail du mieux qu’il le pouvait, sans jamais rouspéter, car même s’il ne faisait qu’arrêter un petit dealer, cela contribuait tout de même à sa lutte contre le crime. Bien vite il gagna le respect de ses confrères, mais les choses tournèrent mal…

Le drame qui s’abattit sur sa mère affectait Johnny bien plus qu’il le laissait paraitre. Il prit bien sur quelque jour de congé, mais lorsqu’il revint, il était plus déterminé que jamais à chasser les criminels. À un tel point que cela affecta son jugement dans une situation critique. Il avait été appeler à se rendre sur les lieux d’une prise d’otages. Arriver sur place, il perdit ses moyens en repensant à sa mère, alors dans sa hâte de sauver les otages, il causa l’exécution d’une petit fille.

Cet évènement fut une violente claque au visage. Sa hâte et son imprudence avait engendré un évènement horrible. Les remords se mirent à ronger Johnny. Il n’avait pu sauver sa mère, et maintenant cette pauvre fille mourrait à cause de lui. Il réalisa que son attitude lui avait fait perdre tout ce qu’il avait, car il serait surement licencié dès le lendemain. Heureusement, Monica Harts, une administratrice du LAPD, comprenait mieux que personne l’état d’esprit de Johnny et elle l’aida à se sortir de ce mauvais pas. Depuis ce jour, Johnny à une dette envers elle, même si elle en dit le contraire.

L’histoire de la jeune fille fut bien sûr une rumeur très rependue pendant plusieurs mois, mais un autre évènement vint l’éclipser. Alors que Johnny passait sans un cartier pauvre, la nuit, il aperçut un homme aux allures suspectes lancer un objet à travers la fenêtre d’un immeuble résidentiel. Sans attendre il se lança à la poursuite de l’homme, zigzagant à travers les ruelles pour finalement réussir à la plaquer au sol. En le ramenant à sa voiture, il remarqua de la fumée provenant de l’immeuble. Ce salaud avait lancé un cocktail incendiaire! Sans perdre de temps, Johnny attachât le suspect au un lampadaire, appela les secours et se lança à la rescousse des habitants de l’immeuble. Le feu s’était rapidement propager. Heureusement, plusieurs locataire quittait déjà les lieux, mais certains resteraient prit s’il ne faisait rien. Il guida ceux en état de choc et aida ceux piégé par les flammes jusqu’à ce que les secours arrivent. Au bilan, l’immeuble était perdu, mais tous avais survécut.

Johnny fit son apparition dans les bulletins télévisés et fut pour la première fois acclamé en héro. Cela lui redonna confiance en lui et en sa lutte contre le crime. Après cela, Johnny retrouva sensiblement son état normal. Cependant, encore aujourd’hui, il lui arrive de sortir de ses gonds devant certain crime odieux, ou des situations ou des innocents sont en danger, surtout si cela concerne des enfants.

Johnny Stalker (Hero)

COPS Descente en Enfer Byard